L'impact de l'industrie de la Mode

1.2billion

1.2 milliards de jeans sont vendus chaque année

180

180 mètres de fil sont utilisés dans une paire de jean

1

Moins de 1% de la matière utilisée pour fabriquer des vêtements dans le monde est recyclée

50

50% des articles de fast-fashion sont jetées au bout d’un an


10

10% des émissions de CO2 sont aujourd’hui produites par l’industrie de la mode

16

16% des pesticides et insecticides mondiaux sont utilisés sur le coton

60

Un consommateur moyen consomme 60% de vêtements de plus qu’il y a 15 ans

1

1 conteneur de vêtements est jeté chaque seconde

Une industrie polluante

L’industrie de la mode est une des industries les plus polluantes au monde. La production et la distribution de cultures de coton contribue à différentes formes de pollutions environnementales, en incluant l’eau, l’air et le sol. La mode est une industrie gigantesque qui emploie 300 millions de personnes dans le monde. La production de coton à elle seule correspond presque à 7% du taux d’emploi dans certains pays sous-développés.

Changement climatique

La mode occupe la 4ème place en terme d’impact sur l’environnement. L’habitation, le transport et l’industrie alimentaire sont les seuls à avoir un impact plus important. Toutes ces industries se doivent de changer afin d’atteindre les objectifs du Traité de Paris en 2015.
175 pays se sont engagés à travailler pour limiter la hausse de la température globale à moins de 2°.
Il ne nous reste plus qu’11 ans pour réduire nos émissions de carbone, et limiter la hausse à 2° ou faire face à une catastrophe.

La production de coton équivaut à quasiment 7% de l'emploi total dans certains pays à faible revenu.

Sustainable Development Goals

The Sustainable Development Goals (SDGs) are a universal call to action to eliminate extreme poverty, reduce inequality and protect the planet. The United Nationals (UN) aim to reach these goals in 2030. There are 17 Sustainable Development Goals, all of them unanimously adopted by world leaders at a historic UN summit in New York, September 2015. With the SDGs, the UN aims to mobilise governments, companies, organisations and individuals worldwide to protect the planet. 3

An expanding population

In the past 15 years, clothing production has gone wild, driven by the rise of fast fashion and a growing middle-class population across the globe. By 2050 there will be 10 billion humans on Earth that all need to be fed and dressed. If growth continues as expected total clothing sales would reach 160 million tonnes in 2050, more than three times today’s amount. That would mean that 26% of CO2 emissions are caused by fashion, up from 10% at the moment. The fashion industry will then be accountable for adding 22 million tonnes of microfibres to the oceans. 4

Objectifs de Développement Durable

Les ODDs sont un appel universel à l’action pour éliminer la pauvreté extrême, réduire l’inégalité, et protéger la planète. Les Nations Unies ont pour but d’atteindre ces objectifs d’ici 2030. Il existe 17 ODDs, tous adoptés à l’unanimité par les leaders mondiaux lors d’une réunion des Nations Unies à New York, en septembre 2015. Avec les ODDs, les Nations Unies veulent mobiliser les gouvernements, les entreprises, les organisations ainsi que chacun de nous, à protéger notre planète.

Une population croissante

Dans les 15 dernières années, la production de vêtements a explosé, dû à l’apparition de la fast-fashion et à une hausse de la population de la classe moyenne autour du globe. D’ici 2050, il y aura 10milliards d’êtres humains sur cette Terre et qui auront besoin d’être nourris et habillés. Si la croissance continue comme prévu, la vente de vêtements pourrait atteindre 160millions de tonnes en 2050, trois fois la quantité à ce jour. Ce qu’il signifierait que 26% des émissions de CO2 seraient causées par l’industrie de la mode, 10% de plus qu’en ce moment. L’industrie de la mode serait alors responsable de l’ajout de 22millions de tonnes de microfibres dans les océans.

 

Fast Fashion

Dans les 15 dernières années, la production de vêtements et leur consommation a doublé et un consommateur moyen achète 60% de vêtements en plus. Un vêtement est porté en moyenne sept fois avant d’être jeté, ce qui signifie qu’un conteneur de vêtement est jeté par seconde, et que 3/5 des vêtements produits finissent incinérés ou dans des décharges à ciel ouvert même pas un an après avoir été produit. Les consommateurs achètent plus que ce dont ils ont besoin. Il serait donc temps de se poser la question suivante : Est-ce un réel besoin ?

 

Pollution de l'eau

 

Le coton est une récolte assoiffée. Elle a besoin d’un niveau d’irrigation élevé ainsi que d’un traitement nécessitant beaucoup d’eau. Il faut en moyenne 20000 litres d’eau pour produire un kilo de tissu en coton. Un jean standard dans l’industrie a besoin en moyenne de 7000 L d’eau (équivalent à 54 bains). Après l’agriculture, la coloration du tissu est le deuxième plus grand pollueur d’eau mondialement, et ce malgré le manque d’eau potable auquel nous faisons face. Aujourd’hui, plus d’1 milliard de gens n’ont pas accès à l’eau potable.

 

Toxic chemicals

Cotton production uses 2.5% of the world’s arable land, but accounts for 16% of all pesticides used to prevent crop failure (EllenMacArthur). Unsafe use of agricultural chemicals has health impacts on workers in the field and on ecosystems that receive excess doses that run-off from farms. The toxic chemicals associated with cotton production also pollute rivers used for bathing and drinking water and can even lead to serious birth defects in cotton farmers’ children. 4,9

Farmer suicides

The Guardian says that more than 300,000 Indian cotton farmers have killed themselves since 1995 due to the high price of genetically modified seeds flooding the market. This is piling pressure on poorly paid growers, forcing many into a cycle of unmanageable debt. 10

Produits chimiques toxiques

La production de coton occupe 2,5% des terres arables dans le monde, mais requiert 16% de la totalité des usages de pesticides pour subsister.
Le mauvais usage des produits chimiques a des impacts néfastes sur la santé des agriculteurs ainsi que sur notre écosystème qui absorbe tout ce qui découle des fermes. Ces produits utilisés lors de la production de coton, ont un impact sur la pollution de l’eau des rivières qui est par la suite utilisée pour boire ou pour se doucher, ce qui cause de nombreux problèmes de santé dans les familles des agriculteurs.

Suicides des travailleurs

Le journal « The Guardian », annonce que plus de 300 000 agriculteurs se sont suicidés depuis 1995 à cause du prix élevé des graines génétiquement modifiées sur le marché. Cette hausse des prix met la pression sur les agriculteurs, déja très mal payés, les menant à des dettes incontournables.

 

Toxique pour votre peau

La peau est de loin le plus grand organe de notre corps. On se doit de la protéger et d'en prendre soin. C'est pour cela que nous devrions faire attention à ce qui la touche au quotidien : nos vêtements. Bien sûr les meilleurs tissus pour la peau sont les matières naturelles. La plupart des gens ne sont pas conscients du nombre de produits chimiques présents dans nos vêtements, la plupart du temps ayant un impact néfaste sur notre corps et notre santé.

CO2

Les émissions de gaz à effet de serre générées par la production de textile équivaut à peu près à 1,2 milliards de tonnes de CO2, ce qui représente plus que la somme des émissions des transports aériens et maritimes.

Factory workers

The majority of the people who makes clothes for the global market live in poverty, unable to afford life’s basic necessities. Many work in unsafe and dirty conditions, with very little pay. In April 2013 in Dhaka, Bangladesh, the eight-story garment factory, Rana Plaza, collapsed killing 1,129 workers. The garment workers were paying the price for cheap clothing, and worst of all, the management was well aware of the cracks in the building. Since this accident there has been more attention to factory welfare and initiatives such as Fashion Revolution Week arose. During this week, consumers are encouraged to ask brands the question #whomademyclothes, encouraging brands to show transparency in their supply chain. 12

Recycle jeans

Less than 1% of material used to produce clothing is recycled into new clothing. This includes recycling clothing after use, as well as the recycling of factory offcuts. For recycling after-use clothing only, experts and reports suggest that the figure could be below 0.1%. This represents an economic value loss of over $500 billion per year. 13

Le jour du dépassement de la Terre

C’est la date où l’humanité aura consommé l’ensemble des ressources que la Terre est capable de régénérer en un an. En 2020, cette date était le 22 août, trois semaines plus tard que l’année précédente, dû à la crise du COVID-19. Tout simplement, notre consommation est trop élevée, notamment dans le milieu de la mode. C’est une menace pour la nature, mais aussi pour notre société. Le temps s’écoule.

Faire les choses différemment

C’est le moment d’agir, et de faire les choses de manière différente. Changer notre système de production, en arrêtant de produire à travers une chaîne linéaire menant au gaspillage, est une action cruciale afin de garantir que le réchauffement climatique ne dépassera pas les 2°, ou encore mieux 1,5°. On a besoin de vous. En tant que consommateurs, posez des questions, soyez critiques, chaque produit doit être le reflet du monde dans lequel vous aimeriez vivre. De notre côté, nous essayons d’être les plus durables et transparents possibles en répondant à vos interrogations et en vous montrant chaque étape de notre processus le long de notre chaîne de production circulaire.

Denim Innovation - Denim of the future

Denim Innovation

Denim of the future

Fair Production - Made by happy Jeans Makers

Fair Production

Made by happy Jeans Makers

Ajouté au panier

Product title

€29,95

€29,95

Supprimer

Prix total

Sous-total

Expédition Gratuit

Total

Poursuivre vos achats